EGLISE SAINT PIERRE


Construite au XI siècle, cette église à été remaniée à diverses époques. A la fin du XIII siècle, a été ajouté au nord un bas-côté séparé de la nef par des piliers ronds sur lesquels retombent quatre arcades ogivales. L'édifice se termine à l'est par une abside semi-circulaire. Le clocher est constitué d'une tour carré à deux étages. La voûte de la nef, réalisée par l'architecte Durand au XIX siècle, est mentionnée par Viollet-le-Duc dans l'une de ses publications. Dans la région, les charpentes des églises étaient généralement construites par des charpentiers de navires des ateliers de Guîtres et Saint-Denis-de-Pile, qui travaillaient pour les bateliers sillonnant l'Isle de Périgueux à Libourne.

Actuellement, une cloche de 1660 est actionnée pour les rares offices et toutes les ½ heures pour rappeler aux Lagorçais et Lagorçaises, le temps qui passe…
La vierge à l'enfant : cette statue assise (XIV siècle) présente des similitudes, en ce qui concerne la couronne et le vêtement, avec la célèbre Vierge d'ivoire de la Sainte-Chapelle, aujourd'hui conservée au musée du Louvre.

------------------CHAPELLE NOTRE-DAME (1853)

Le corps de cette statuette est simplement ébauché ; seule la tête est sculptée. La Vierge, habillée d'un ample manteau brodé d'or et coiffée d'une grande couronne qui dissimule en partie sa tête, est placée sur un haut piédestal. Des légendes se rattachent à cette statue, sensée guérir les malades et opérer des miracles. Le pèlerinage annuel rassemblait les jeunes qui souhaitaient se marier dans l'année et les femmes désirant un enfant.

Un pèlerinage dédié à la Vierge se déroulait le 25 mars dans cette chapelle, célèbre dans la région, il s'est perpétué à travers les siècles. Montigaud est une paroisse distincte de Lagorce par décret du 15 avril 1854 de l'empereur Napoléon III. Le nom de Montigaud est souvent rapproché de celui d'Eugénie de Montigo, l'impératrice. A proximité de la chapelle existait une fontaine d'eau tiède réputée pour ses vertus curatives et miraculeuses. Dans cette source transformée en lavoir ont été découvertes autrefois des pièces de monnaie du XVIII siècle.

La chapelle abrite de riches ornements sacerdotaux, chasubles, aubes et étoles, consacrés aux actes liturgiques catholiques. Ces ornements présentent un aspect solennel particulier aux cérémonies religieuses d'avant le concile de 1960.
LES MOULINS
Situés sur le Lary, cours d'eau qui descend de la Charente, nous comptons pas moins de 4 moulins sur notre commune : le Moulin d'Ardouin, le Moulin de Thomas, le Moulin de Chabreville et le Moulin de la Moulinasse. Construits pour la production de la farine, ils ont également au fil du temps, servi à la production d'électricité ou à faire tourner une scierie.
MAIRIE ET BATIMENTS SCOLAIRES

Ce bâtiment, situé au centre de notre vaste commune(2847 ha), qui englobe plusieurs bourgs, a été acheté à un particulier au début du XX siècle (1904) afin d'y implanter la mairie. L'édifice a été ensuite remanié (dernier remaniement de la Mairie en 1997), ainsi que les écoles primaires qui lui sont accolées (dernière restructuration en 2007).

 

A l'origine, la Mairie et les bâtiments scolaires ressemblaient à cela :

La Mairie de nos jours